Femme de dos bras ouvert dans un champ

J’ai retrouvé mon chemin

Il y a quelques mois, je me suis perdue. Ou plutôt devrais-je dire, j’étais à l’arrêt ! Impossible de faire un pas… Je me levais parce qu’il faisait jour… Je me sentais inutile…

Et aujourd’hui, je n’ai jamais été aussi bien!

Ce qui s’est passé, c’est que je me suis laissée polluer par l’ambiance générale (faut dire qu’elle est un peu pourrie en ce moment). Je me suis dit :  » Mais ça sert à quoi ce que je fais ? » et ça m’a épuisée, vidée.

Commencer par trouver de l’énergie

Beaucoup de livres de développement personnel disent qu’il faut puiser les ressources en nous. Moi je veux bien mais quand t’as plus d’énergie, t’as plus d’énergie ! Les mantras, les pensées positives, l’optimisme… C’est bien mais tous ces trucs fonctionnent quand t’as l’énergie de les faire fonctionner ! 

Du coup, j’ai décidé d’aller chercher l’énergie à l’extérieur. Oui, on est quand même obligé d’être un minimum dans l’action. Rien n’arrive tout seul, même pas l’énergie 😉 

Tranquillement, j’ai mis en place des choses avec l’unique objectif de retrouver tout plein d’énergie !

Cœurs suspendus en bois
🔹 J’ai commencé par distribuer des sourires, des compliments. Je rendais des petits services comme tenir la porte, porter les courses d’une vieille dame… En fait, je regardais les gens en cherchant les opportunités pour pouvoir leur être utile. Magique, j’ai gagné 2 points d’énergie.

🔹 J’ai recherché des infos positives puisque impossible d’avoir des pensées positives toute seule. J’ai trouvé un réseau social altruiste qui s’appelle Altruwe. On y trouve des personnes inspirantes, des trucs et astuces pour faire du bien aux gens et à la planète, des bouquins… Donc, pleins de petites choses à faire qui font qu’on est fiers de nous le soir, pleins de personnes que j’ai eu envie de suivre… Un tout nouvel état d’esprit en fait !

🔹 Avec cette toute nouvelle énergie et toutes ces belles choses que je lisais ou voyais chaque jour, je me sentais pleine d’amour et j’ai ressenti comme un besoin vital de rendre à la nature tout ce qu’elle nous donne au quotidien. Nous l’exploitons mais que faisons-nous pour elle ? Sans m’en rendre compte, j’étais en train de me rapprocher de ce qui est essentiel pour moi  J’ai donc mis en place, tout doucement, également au rythme de mes finances, des petites choses comme faire mon propre pain, utiliser des éponges réutilisables, mon papier cadeau est en tissus… Pas exceptionnel me direz-vous mais ce que j’ai imaginé pour un avenir proche l’est davantage ! (Bien sûr, je vous en parlerai. Vous pourrez même participer )

🔹 Il faut que je vous précise que j’ai également arrêté de vouloir changer le monde. Comme le dit le petit colibri de Pierre Rahbi : « Je fais ma part ». Ça aide sacrément à baisser la pression.

Dessin d'un colibri
Dessin d'un colibri
🔹 Avec cette toute nouvelle énergie et toutes ces belles choses que je lisais ou voyais chaque jour, je me sentais pleine d’amour et j’ai ressenti comme un besoin vital de rendre à la nature tout ce qu’elle nous donne au quotidien. Nous l’exploitons mais que faisons-nous pour elle ? Sans m’en rendre compte, j’étais en train de me rapprocher de ce qui est essentiel pour moi  J’ai donc mis en place, tout doucement, également au rythme de mes finances, des petites choses comme faire mon propre pain, utiliser des éponges réutilisables, mon papier cadeau est en tissus… Pas exceptionnel me direz-vous mais ce que j’ai imaginé pour un avenir proche l’est davantage ! (Bien sûr, je vous en parlerai. Vous pourrez même participer )

🔹 Il faut que je vous précise que j’ai également arrêté de vouloir changer le monde. Comme le dit le petit colibri de Pierre Rahbi : « Je fais ma part ». Ça aide sacrément à baisser la pression.

J’ai retrouvé mon énergie en donnant, encore et encore…

Et vous, comment faites-vous quand vous n’avez plus d’énergie ?

Analyser mes comportements

Jusqu’ici, je cherchais tous les jours à faire des choses utiles, à tout bien ranger dans un agenda pour ne rien oublier, à faire encore et encore…

Et je me couchais déçue de ne pas avoir fait tout ce que je devais faire, perturbée de ne pas avoir fait comme je voulais vraiment, triste de ne pas avoir pris le temps de profiter de ceux que j’aime, fatiguée parce que j’aurais préféré que ma journée se passe autrement.

Il était vital, pour moi, que mes journées soient différentes !

OK mais que faire pour que ce soit différent ?

J’ai commencé par faire une liste de toutes les actions qui me gonflaient. En fait, il n’y en avait pas beaucoup. Je me suis aperçue que c’est la façon de les faire qui me fatiguait.

J’ai donc comparé mes façons de faire au Top 3 de mes valeurs (que je connaissais depuis longtemps pourtant). Vous savez, ces 3 valeurs pour lesquelles on est censés ne faire aucune concession 😁

Femme souriante bras ouverts dans un champ de fleurs jaunes
1/ La liberté. Je m’obligeais à respecter un agenda rempli de pleins de trucs. Bien sûr, plein de trucs qui ne me menaient nulle part vu que je n’y prenais aucun plaisir. Oui, ça crée des tensions sur ma ligne de vie 😉

Maintenant, je fais à mon rythme ! C’est là que j’ai vraiment compris cette notion de pleine conscience. Vous me croyez ou pas, mais je suis beaucoup plus efficace quand je fais les trucs « tranquille » comme on dit chez moi. Et si je n’ai pas fini, je le ferai demain !

2/ L’amour. Là, par exemple, je suis toute tordue sur mon canapé pour écrire ce texte, car mes 2 minettes sont installées sur moi. Avant, je les aurais virées :  » Pas maintenant, je bosse ! » Mais j’aime tellement qu’elles soient proches de moi. L’amour est mon carburant. Sans amour, je n’avance pas. Donc, je ne refuse plus jamais une dose d’amour ❤️
Chat qui dort sur une couverture

3/ Le partage. J’ai bougé mon entourage. En clair, je me suis éloignée de certaines personnes et rapprochée d’autres. Je me fous des apparences, en fait, j’ai besoin d’authenticité et de sentiments autour de moi. J’ai besoin de personnes qui donnent autant que je donne. C’est beaucoup plus en accord avec ma mission qui est de faire circuler l’énergie positive. 

Voilà ! Les premiers changements que j’ai faits ont été pour m’aligner avec mes valeurs. Le chemin a commencé à être bien plus agréable.

Je me suis beaucoup apaisée en vivant mes journées à mon rythme, en mettant en avant l’amour dans tout ce que je faisais, entourée de personnes simples et merveilleuses

Et vous, comment faites-vous pour que vos actions soient en accord avec vos valeurs ?

Connaissez-vous le top3 de vos valeurs ?

Accepter

#1 Je n’avais plus d’énergie, j’étais à l’arrêt.
#2 Je m’étais éloignée de mes valeurs.

Et après ?

Qu’est-ce qui a réellement bouffé toute mon énergie et mon enthousiasme ?
Qu’est-ce qui a ruiné mon envie d’avancer dans mes projets ?

C’est mon manque d’acceptation !

Femme mains contre vitre mouillée par la pluie
Je n’acceptais pas la situation actuelle, ma situation actuelle.

Du coup, je me suis remplie de doutes sur le monde et sur moi-même. J’ai transformé ces doutes en obstacles insurmontables.

Moi qui me suis donné pour mission de faire circuler un maximum d’énergie positive, je ne voyais que des personnes négatives, fatalistes, insultantes, blessantes… En me focalisant sur elles, j’ai généralisé et alors, c’est mon monde entier qui est devenu négatif, insultant, blessant, invivable.

J’ai voulu me battre contre ce monde que je n’acceptais pas et je m’y suis épuisée.

J’ai alors décidé d’accepter la situation. (Attention ! Accepter ne signifie pas qu’on est d’accord 😉)
Accepter ce qui est pour arrêter cette lutte inutile et fatigante.
Accepter ce qui est pour avoir la force d’analyser les faits et trouver une solution (une solution pour moi, pas pour le monde !)

J’ai donc accepté cette division des humains, mon incompréhension et celle de beaucoup d’entre nous, toutes ces peurs qui circulent, ces principes qui s’effondrent, que la définition de la liberté n’est pas la même pour tout le monde…

Et je me suis demandée :
 » Qu’est-ce que je peux faire de tout ça ? « 

🔹 J’ai trouvé des personnes qui, comme moi, ont accepté et ont remplacé la haine par l’amour, la peur par la confiance, qui respectent leurs principes et qui ont une définition de la liberté proche de la mienne.
🔹 Me sentant moins seule, j’ai eu suffisamment de force pour vouloir aider les personnes qui ne rêvent que d’amour et qui se trouvent encore bloquées par un manque de confiance, des peurs ou des règles sociales.
🔹 J’ai donc amélioré mon accompagnement en ajoutant des outils pour ces personnes. Qu’elles puissent accepter ce qui est, respecter leurs valeurs et leurs principes, vivre une vie plus légère, avancer vers leurs projets en confiance.
🔹 Je travaille aussi sur un grand projet d’accueil chez moi pour partager toutes nos belles énergies en live. Tous les jours, je fais un pas vers ce rêve ! (Ça avance bien, je vous tiendrai au courant 😊)
Feuille en forme de cœur coincée dans un nœud de corde
Feuille en forme de cœur coincée dans un nœud de corde
🔹 J’ai trouvé des personnes qui, comme moi, ont accepté et ont remplacé la haine par l’amour, la peur par la confiance, qui respectent leurs principes et qui ont une définition de la liberté proche de la mienne.
🔹 Me sentant moins seule, j’ai eu suffisamment de force pour vouloir aider les personnes qui ne rêvent que d’amour et qui se trouvent encore bloquées par un manque de confiance, des peurs ou des règles sociales.
🔹 J’ai donc amélioré mon accompagnement en ajoutant des outils pour ces personnes. Qu’elles puissent accepter ce qui est, respecter leurs valeurs et leurs principes, vivre une vie plus légère, avancer vers leurs projets en confiance.
🔹 Je travaille aussi sur un grand projet d’accueil chez moi pour partager toutes nos belles énergies en live. Tous les jours, je fais un pas vers ce rêve ! (Ça avance bien, je vous tiendrai au courant 😊)
Voilà ! À mon échelle, je contribue à nouveau à l’amélioration du monde. J’ai redonné du sens à ma vie.

Et vous, pensez-vous que cette notion d’acceptation permet de retrouver son chemin ?